Entreprise : comment limiter les incidents de sécurité informatique ?

Plusieurs formes de cyber attaques existent actuellement et il faut prendre des précautions pour ne pas tomber dans le piège. Il s’agit surtout de vols de données personnelles via nombreux canaux. Quelles sont les menaces les plus courantes et comment s’en prémunir ?

Les cas les plus courants de cybers attaques

La sécurité informatique est de plus en plus précaire. Or, les cybers attaques peuvent avoir de graves conséquences comme les pertes financières. Ils se manifestent le plus souvent par le ransomwares ou la demande de rançons au risque d’une divulgation de données ou de documents confidentiels. Ceci peut en effet porter atteinte à la réputation de l’organisme, quel qu’il soit : laboratoire d’analyse, cabinet d’avocat… D’abord, l’auteur envoie un logiciel malveillant pour truquer toutes les données dans le système. Sinon, il intègre un lien de redirection pour stocker toutes les données, les transactions, etc. On ne peut pas savoir comment il opère pour aboutir à ses fins.
La cybercriminalité va bien au-delà de la simple soustraction de documents confidentiels. Avec l’essor des sites de vente en ligne et les moyens de paiement y afférents, la cybercriminalité a trouvé de nouvelles cibles à atteindre.

Qu’est-ce qui favorisent ces cybers attaques ?

Parmi les causes qui peuvent favoriser ces intrusions est la question de mobilité. L’utilisation des Smartphones serait favorable à la cybercriminalité. Les menaces touchent de plus en plus la plateforme Android en y envoyant des chevaux de troie comme logiciel malveillant. Les criminels utilisent les réseaux sociaux pour accéder à la plateforme et soutirer les informations contenues sur le mobile.

Les précautions à prendre

Afin de limiter les cybers attaques, il faut prendre des précautions au sein des entreprises. Premièrement, il faut instaurer un système de protection performant, surtout lié à l’utilisation des mobiles. Ceci permet à l’entreprise de contrôler les appareils perdus ou infectés par un logiciel malveillant. Ensuite, on peut mettre en œuvre un PRA ou plan de reprise d’activité. Il ne protège pas contre les cybers attaques, mais permet à l’entreprise de rester opérationnelle après une attaque. Il s’agit de mettre en place une sauvegarde de données en cas de blocage ou de perte. Enfin, vous pouvez par exemple mettre en place des espaces de stockage sécurisés pour tous les salariés, pour protéger les transferts et les partages de données.