Les différents types de logiciels

On peut distinguer deux parties bien distinctes dans un système informatique dont la partie matérielle qui est symbolisée par le PC et la partie immatérielle qui est représentée par les logiciels. Le logiciel désigne une application qui est employée par les utilisateurs d’un système pour répondre à leurs besoins, par exemple pour un traitement de textes, pour une retouche de photo, pour un jeu, etc. Il s’agit d’une suite d’instructions invisibles, mais qui forme un élément cohérent. Il existe trois grandes catégories de logiciels que l’on peut utiliser quel que soit le système d’exploitation.

Les logiciels payants

payantIl s’agit de logiciels fabriqués par des sociétés spécialisées et qui sont vendus aux utilisateurs pour répondre à leurs besoins, par exemple un système d’exploitation Windows. L’utilisateur achète donc la licence d’utilisation. À noter qu’il est tout à fait impossible pour une personne, quel que soit son savoir-faire en informatique, de modifier un logiciel. Seule la société qui a conçu le logiciel a la capacité et le droit de le modifier. Il faut aussi savoir que la plupart des logiciels payants sont des sharewares qui peuvent être testés par les utilisateurs sans qu’ils payent de l’argent.

Les logiciels gratuits

logiciel gratuitLes logiciels gratuits également appelés freewares sont des applications que l’on peut télécharger gratuitement sur internet et que l’on peut copier. Le code source de ce genre de logiciel n’est pas modifiable. Souvent, la période de gratuité d’un logiciel freeware est transitoire, car une fois que celle-ci est bien implantée, le fabricant change souvent la version en une version payante.

 

 

 

Les logiciels libres

libreLes logiciels libres sont très différents des deux autres types de logiciels, car les utilisateurs ont totalement le droit de modifier le code source d’un logiciel. En effet, si vous avez les compétences d’améliorer un logiciel libre, vous avez tout à fait le droit de le faire et vous pouvez ensuite partager vos améliorations auprès des autres utilisateurs. Ainsi, les logiciels libres peuvent être gratuits, mais ils peuvent également être payants, selon le choix du prestataire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *